Projet de décret abrogeant les prescriptions sur la gestion des boues COVID et Avis du Haut Conseil de la Santé Publique

, par  Yoann DUCEPT , popularité : 38%

suite à l’avis du HCP publié le 05/12 sur la gestion des boues COVID, un projet d’arrêté abrogeant l’arrêté du 30 avril 2020 a été mis en consultation publique du 20/12/2022 au 10/01/2023.

Cet projet d’arrêté abroge l’arrêté du 30 avril 2020 modifié précisant les modalités d’épandage de boues issues du traitement des eaux usées urbaines pendant la crise de covid-19.
lien de téléchargement : Projet d’arrêté abrogeant l’arrêté du 30 avril 2020

Avis du HCP publié le 05/12 sur la gestion des boues COVID :
lien de téléchargement : avis HCSP sur la gestion des boues COVID

Ci-dessous l’extrait des conclusions et recommandations de cet avis (à retrouver en pages 17 et 18 du rapport).

CONCLUSIONS :
Les données scientifiques actualisées montrent que :
- le virus SARS-CoV-2 est un virus fragile et progressivement dégradé dans les eaux usées ;
- la contamination humaine dans le milieu extérieur est exceptionnelle ;
- le virus infectieux est très rarement présent dans les matières fécales et les eaux usées ;
- il n’y a pas d’arguments épidémiologiques d’une infection Covid-19 à partir d’une exposition aux eaux usées ;
- les procédés techniques et les temps de traitements dans les stations d’épuration conduisent à l’inactivation des virus ;
- l’épandage des boues liquides n’entraîne pas d’aérosolisation significative pour les travailleurs et la population générale ;
- il n’existe aucune restriction liée au Covid-19 sur la valorisation des boues en agriculture dans les autres pays européens.
Bien qu’il n’y ait pas, à ce jour, de méthode formelle d’isolement du virus SARS-CoV-2 dans les milieux environnementaux, les données épidémiologiques, virologiques et techniques, fondées sur une actualisation des données scientifiques, ne vont pas dans le sens d’un maintien d’une éventuelle viabilité du virus SARS-CoV-2 dans les boues de stations d’épuration des eaux usées urbaines (ou des effluents mixtes urbains et industriels), sur la base des connaissances disponibles à la date de cet avis.

RECOMMANDATIONS :
Le HCSP recommande :
- de reconsidérer les traitements complémentaires d’hygiénisation des boues des stations d’épuration des eaux usées liés au SARS-CoV-2 et de pas maintenir les mesures restrictives d’épandage des boues, actuellement en vigueur ;
- de poursuivre le développement de méthodes d’analyse virale (méthodes d’isolement du virus et de viabilité) dans les milieux complexes ;
- de poursuivre les réflexions et les travaux sur l’évolution de la réglementation relative aux risques sanitaires et environnementaux liés à l’épandage des boues des stations d’épuration.

Bonnes fêtes de fin d’année à toutes et tous.

Navigation

AgendaTous les événements

février 2023 :

Rien pour ce mois

janvier 2023 | mars 2023

Annonces

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

  • INRA + Irstea = INRAE

    Au premier janvier 2020, INRA & Irstea ont fusionnés pour un nouvel organisme : l’INRAE (...)

  • Norme AFNOR NF DTU 64.1

    Après une première publication stoppée (erreurs prises en comptes grâce à l’implication de (...)